Texte ‘Poupéethérapie’: Maylis DT

Abril 10th, 2015  |  Published in Ahora, Maylis Diot, Novedades, Residencias

Muñecas

Below you will find text ‘Poupéethérapie‘ written by Maylis DT. during her artist-in-residency at the Aloardi Collective in Lima, from January until March 2015. This text talks about her process of making puppets. It is illustrated with pictures of the ones made in Peru and some made in her hometown Marseille (FR).

Another text written by Maylis is called ‘CARNET DE VOYAGE: CHEZ LES PAHOYAN PAOCACHA’, reflecting on her experiences during the Aloardi Research Trip to the jungle, in January 2015.

caminando
Texte par Maylis DT.
Marseille, Avril 2015

Poupéethérapie

Je les appelle poupées, mais il s’agit davantage de sculptures en fil de fer, que j’enroule de papier mâché. Une fois que c’est sec, je pose plusieurs couches d’acrylique, de différentes couleurs, que je gratte, pour donner l’effet d’un mur abîmé. Concernant les yeux, j’utilise ce que je trouve sur le moment : des boutons, des clous, des attaches, des coquillages, des perles, des graines…

On m’a déjà fait remarquer qu’elles n’ont rien d’humain. Mes poupées m’évoquent des créatures de films d’animation, sauf qu’elles ne sont pas articulées, durcies à jamais par la colle. Or, Les péruviens trouvaient une ressemblance avec de vieilles sculptures pré-hispaniques, les cuchimilco, symbole des premiers hommes. Ceux qui peut-être étaient, dans des temps immémoriaux, affranchis d’une société utilitaire et fonctionnelle qui choisit pour nous des illusions d’identité. Ces cuchimilco sont, pour moi, épargnés par la déshumanisation actuelle qui sévit dans le monde entier. Véritables archétypes humains, ils sont plus qu’un Homme ; comme les représentations antiques des Vénus, symbolisant la Vie, la Fertilité, la perpétuation de l’espèce… Ainsi, ces sculptures dépassent largement l’homme et la femme comme vous et moi.

Fabriquer ces poupées demande beaucoup de temps. Ces moments d’isolement me permettent de me recentrer dans un espace mental où dans le même temps je fais quelque chose de mes mains, avec lesquelles je crée des créatures qui n’appartiennent qu’à moi. D’humeur introspective, je jette ce qui me tracasse dans ces formes, dans le but de m’en débarrasser ; d’une certaine manière je peuple mes névroses en les éloignant de moi, par le biais de la matérialité. Ces poupées deviennent proches et lointaines à la fois, calment ma crise d’identité, en exorcisant les multiples personnalités qu’il est nécessaire de contenir pour vivre comme les autres dans la société mercantile. En représentant des choses qui me dépassent, je mets des parties que j’ignore à l’intérieur, ma présence, que j’emprisonne, pour me débarrasser de ce qui m’encombre. Elles sont des prolongements de moi-même.

 

Comments are closed.

(English text below)

Fundado en el año 1998, Aloardi inicia sus acciones como uno de los primeros sellos y colectivos independientes dedicados a difundir y producir música experimental y electrónica, arte con nuevos medios, intervenciones sonoras, investigaciones acústicas y expresiones culturales autóctonas de Sur y Centro America. ". Apoyamos y generamos colaboraciones entre diferentes individuos, grupos autogestionados e instituciones a nivel local, nacional e internacional. Organizando eventos y exhibiciones transdisciplinarias, compartimos conocimiento sobre recursos (no) tecnológicos, trabajo sostenible e intercambio entre comunidades locales. Ubicado en Lima, desde el 2004 nuestro local funciona como mediateca y sirve para la realización de encuentros, talleres, laboratorios de investigación, programas de residencias, producciones audiovisuales y transmisiones de radio por Internet. Puedes encontrar en este sitio web información sobre nuestra actividad reciente; para conocer mas de nuestra actividad pasada, puedes visitar nuestro antiguo sitio web.

Founded in Peru in 1998, Aloardi started as one of the first labels and independent iniciatives in South and Central America diffusing and producing experimental and electronic music, media art, sound related interventions, alternative acoustic research and autochthonous cultural expressions of its región. We support and generate collaborations between people with self-managed associations and institutions on local, national and international level. We organize events and transdisciplinary exhibitions, initiate actions and share knowledge: the association is engaged in approaches towards (non)technological resources, sustainable work and exchange with local communities. Based in Lima, our space serves since 2004 as venue for meetings, workshops, research laboratories, a residency program, audiovisual productions, internet radio broadcasts and a mediatheque. Recent news about the Aloardi activities can be found on this website; to see more, you can visit our old website here.